Nouveau site : www.protestants-benfeld-boofzheim.fr

Le mot du Pasteur

Daniel REIST
Pasteur des paroisses de Boofzheim et de Benfeld

Téléphone : 03 88 74 83 75    E-mail : daniel.reist@orange.fr



Les archives "Le mot du Pasteur"  :
2014-2013   //   2012-2011   //   2010   //   2009-2008








01/10/2016

Prier ?

Est-ce que ce « grand Dieu » va s’intéresser à moi ?

 


Lorsque je parle de la prière à des personnes, elles réagissent souvent en me disant :

Est-ce que ce « grand Dieu » va s’intéresser à moi ?

 

Sachez que vous n’êtes pas la seule personne qui pose cette question. Même dans la Bible des hommes  se demandaient : quand je regarde le ciel, ouvrage de tes mains, la lune et les étoiles que tu as établies, qu’est-ce que l’homme pour que tu te souviennes de lui ? (psaume 8 :4-5)

En effet, comment une créature humaine peut-elle espérer que ce Dieu créateur des astres et de l’infini de l’univers, ce Dieu qui régit l’existence de milliards d’êtres fasse attention à elle ? Ce Dieu là peut-il se préoccuper de mes besoins et être attentif à mes demandes et supplications ?

Cette question montre que nous avons une conception bien trop humaine de Dieu. Nous voyons autour de nous des personnes avec des « pouvoirs » et des « positions » et nous pensons que Dieu agit de la même manière !

Non, le Dieu qui se révèle dans la Bible, le Dieu infiniment grand est aussi celui de l’infiniment petit : des atomes, des chromosomes et des gènes. Il est aussi ce Dieu qui s’occupe de tous et chacun en particulier. Sa présence, sa protection, son soutien…sa providence va   jusqu’aux êtres les plus insignifiants : même les oiseaux des champs bénéficient de sa présence. (Matthieu 10,29)

De plus, Dieu n’est pas seulement le Dieu de l’univers, de l’humanité il est aussi le Dieu des individus. Le Dieu d’Israël était le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob.

Une histoire racontée par Jésus illustre clairement l’intérêt que Dieu porte à l’individu. C’est la parabole du bon berger : il laisse les 99 brebis pour partir à la recherche de celle qui s’est égarée (Luc 15, 4-7). Une remarque : lorsqu’il s’occupe de l’un d’entre nous Il n’a pas besoin de laisser les autres ! Il est omniprésent, Il peut entendre simultanément toutes les prières qui s’élèvent à Lui et Il agit avec puissance et sagesse. Notre prière ne se perd jamais dans un vide dont Dieu serait absent.

 

Que le croyant soit seul, petit ou se sentant indigne,

Dieu l’aime malgré ses limites

et ne manque jamais de l’écouter.

Allons-y et Partagez moi vos expérience de prières !!!!








29/08/2016

Où courez-vous comme ça ?

 

"Ne vous conformez pas au monde présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l'intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu : ce qui est bon, agréable et parfait." Romains 12.2

 

Ca y est ! Voilà septembre et vous allez reprendre votre rythme effréné. Vous vous dépêchez pour quitter la maison, vous rendre au travail, pour rentrer le soir et sans doute préparer le repas pour la famille et encore aller à une réunion de l’école, de l’église ou autre …Vous êtes toujours en train de courir pour ne pas arriver en retard …quel stress !

Effectivement nous sommes pressés et une des raisons est que nous avons surchargés notre emploi du temps. Nous essayons de faire entrer beaucoup trop de  choses dans une journée déjà bien remplie. Nous sommes peut-être plus occupés aujourd’hui qu’il y a 5 ans …mais faisons-nous vraiment davantage dans une journée qu’à cette époque ?

Nous courons du matin au soir et pourtant nous pouvons être souvent frustrés, déçus, insatisfait et même mécontents.

 

Le projet de Dieu n’est pas que le monde nous conforme à  son image. Il ne désire pas que nous nous laissions prendre dans un tourbillon d’activités pour finir épuiser. Vous pouvez par contre vous fixer de bonnes priorités. Vous pouvez être rempli de sa paix, de son contentement et de sa joie ! Pour cela la Bible nous donne le conseil de renouveler vos pensées (verset ci-dessus).

 

Dieu désire que vous soyez épanouis, que vous portiez du fruit mais pas que vous soyez surchargés. Lorsque vous prenez la décision  de consacrer votre temps à ce qui est réellement important – à ce qu’Il vous a appelé à faire -  vous vous rendez compte que vous êtes  beaucoup plus satisfaits de votre vie.

 

Dieu vous invite en cette rentrée à vous arrêter et à prêter l’oreille à sa voix. Il veut vous montrer les tâches qu’Il a placées devant vous : vous connaitrez alors la joie, l’épanouissement et la satisfaction. A vous de décider d’arrêter de courir et d’écouter sa voix. Il vous appelle.

 

 

 




08/07/2016

Que m’apporte la lecture de la Bible ?


La bible ne fait que répondre à la question que nous lui posons.

            Si nous y cherchons des renseignements sur la religion d’Israël, elle nous donnera ses renseignements, et nous deviendrons de spécialistes de l’histoire du peuple hébreu et de la vie de Jésus.

            Si nous y cherchons une justification de nos opinions politiques, philosophiques ou morales, nous la trouverons. L’histoire a montré que nombreux ont utilisé la Bible pour justifier politiquement la monarchie, la démocratie, le communisme et même l’apartheid.

            Si nous y cherchons une doctrine, elle nous livrera une doctrine.

            Si enfin nous n’y cherchons rien du tout, elle ne nous dira pas grand-chose.

 

            Mais si nous y cherchons la Parole de Dieu pour nous, pour nos vies, alors la Bible pourra nous enseigner, nous convaincre et nous redresser, et avec l’aide du Saint Esprit, l’Ecriture deviendra comme de l’eau et de la nourriture. Elle va nous désaltérer et nous fortifier.

 

Cette grande bibliothèque de 66 livres est faite pour être visitée de l’intérieur !

Installez-vous 

Asseyez-vous

Posez-vous 

Choisissez un livre (voir ci-dessous)

et donnez-vous un peu de peine

vous comprendrez très vite comment cette Parole vous parle et vous inspire !

 

« Ta parole est la vérité » jean 17,17



 

LA LETTRE D’AMOUR

 

Pour son anniversaire, une princesse reçut de son fiancé un petit paquet lourd et de forme étrangement arrondie.

Impatiente et curieuse, elle l’ouvrit et trouva un boulet de canon. Déçue et furieuse, elle jeta à terre le noir projectile de bronze.

En tombant, l’enveloppe extérieure du boulet s’ouvrit et un boulet plus petit en argent apparut. Immédiatement, la princesse le ramassa. En le faisant tourner entre ses doigts, elle exerça une légère pression sur sa surface. La sphère d’argent s’ouvrit à son tour laissant apparaître un étui d’or.

Cette fois-ci la princesse réussit à ouvrir l’étui avec une extrême facilité. A l’intérieur, sur une étoffe de velours noir et moelleux, apparut un magnifique anneau, incrusté de splendides diamants qui formaient comme une couronne autour de deux mots simples : JE T’AIME.

 

Beaucoup de personnes se disent : la Bible ne m’attire pas. Elle contient beaucoup trop de pages austères et difficiles à comprendre. Mais celui qui fait l’effort de briser la première enveloppe, avec application et dans la prière, celui-là découvre à chaque fois des beautés nouvelles et surprenantes. Et surtout, frappé par la clarté du message divin contenu dans la Bible, il comprendra rapidement : DIEU M’AIME.

 

                                                                      


PROPOSITION DE LECTURE DE LA BIBLE

 

Avant tout prenez une Bible dont la lecture est facile !!!

 

Commencez par l’Evangile de Marc. Il est le plus court et l’histoire de Jésus est passionnante. (à lire en 2h30 !)

Après l’Evangile, faites un tour dans l’Ancien Testament en lisant un ouvrage dont le ton est actuel : l’Ecclésiaste.

Lisez la biographie de Jésus avec un autre auteur, Lucet poursuivez avec les Actes des Apôtres.

Puis le livre de la Genèse(découverte des commencements)

Et enfin passez par le livre des Proverbeset celui de Jacques…..

 

Bonne lecture 

Partagez moi vos découvertes et vos réactions sur la Bible !       

et bon été !

daniel.reist@orange.fr



>>> sur Internet :   http://lire.la-bible.net/#

>>> sur Facebook : https://www.facebook.com/zebible/?fref=ts











09/05/2016

Viens Saint Esprit, louange à Toi !


Esprit d’Amour, qui me relève quand je tombe. Louange à Toi

Esprit de Paix qui me libère quand je pardonne. Louange à Toi

Esprit de Force qui me soutien dans l’injustice. Louange à Toi

Esprit de sagesse qui m’apprend le silence face aux mépris. Louange à Toi

Esprit d’Espérance qui me redresse dans les épreuves. Louange à Toi

Esprit de Vie, tu nous libères et nous régénère. Louange à Toi

Esprit d’adoption, tu fais de nous « enfants de Dieu ». Nous pouvons prier Abba Père. Louange à Toi

Esprit Saint qui nous aide à prier lorsque nous ne savons plus. Louange à Toi

Esprit Saint, envoyé par Jésus, nous croyons en ta présence au coeur de nos vies et au cœur du monde. Louange à Toi

 

"Je crois que je ne puis par ma raison et mes propres forces croire en Jésus Christ, mon Seigneur, ni venir à lui, mais que le Saint Esprit m'a appelé par l’Évangile, qu'il m'a éclairé de ses dons, m'a sanctifié et m'a maintenu dans la vraie foi ; de même qu'il appelle, assemble, éclaire et sanctifie toute la chrétienté de la terre et la maintient, en Jésus Christ, dans l'unité de la vraie foi. Dans cette chrétienté il me remet chaque jour pleinement tous mes péchés, ainsi qu'à tous les croyants. Au dernier jour il me ressuscitera, moi et tous les morts, et me donnera comme à tous ceux qui croient en Christ une vie éternelle. Ceci, assurément, est vrai."
Martin LUTHER










31/03/2016





Pâques dans une léproserie…. une résurrection



Raoul FOLLEREAU décédé en 1977 est l’un pionnier de la lutte contre la lèpre. Il raconte qu’autrefois dans une léproserie, les hommes étaient mis en quarantaine. Ils ne faisaient rien e la journée, si ce n’est de tourner en rond. Leur seule préoccupation était de voir l’évolution du mal chez eux et chez les autres. Ils étaient abandonnés et ils s’enfonçaient dans le silence et la nuit.

Et pourtant dans l’une des léproseries, un homme a gardé la vie, des yeux pétillants, clairs !!! Il lui arrive de sourire et même de dire merci aux religieuses qui le soignent. Alors une religieuse essaie de connaître la raison de ce « miracle » ! Pourquoi reste-il vivant alors que les autres sombrent dans la nuit ?

Elle le surveille et elle voit que chaque jour, tôt le matin, notre homme va vers le mur de l’enceinte et attends. Et là par-dessus le mur un visage apparaît. C’est un petit bout de visage de femme qui lui sourit l’homme sourit à son tour et le visage disparaît. Ensuite il recommence son attente jusqu’au lendemain.

Il dit à la religieuse : « c’est ma femme. Avant que je vienne ici, elle m’a soigné en cachette. Mais le mal a progressé et on m’a emmené ici. Elle m’a suivi. Et lorsque chaque jour je la vois, je sais que je suis vivant et je lui dis merci. »    

 

Cette histoire est une parabole de la résurrection. Cette femme est une image du Christ. Le lépreux est dans les enfers, mais dans l’enfer il survit, il résiste, il combat, il espère…pourquoi ? Parce qu’il que de l’autre côté du mur, il y a quelqu’un de vivant qui viens vers  lui, qui prie pour lui, qui pleure avec lui et qui le regarde et qui le soutient.

Aujourd’hui, dire que Jésus-Christ est ressuscité, cela ne veut pas dire que les enfers n’existent pas, cela ne veut pas dire que les ténèbres ne recouvrent pas la terre. Cela veut dire que nos enfers peuvent être visités par celui qui croit en nous, qui prie avec nous, qui nous regarde avec bienveillance et  nous appelle à la vie.

 

Jean Vernette, 
paraboles pour aujourd’hui, limoges, Droguet et Ardant, 1991
, p.67.








14 mars 2016


L'Etudiant et la princesse

Dans un de ses contes, Oscar Wilde raconte une histoire qui peut nous faire réfléchir sur ce que nous avons fait de la croix.

Un étudiant est amoureux d'une princesse qui lui a promis de danser avec lui s'il lui apportait une rose rouge de son jardin. L'étudiant rentre chez lui mais se lamente parce qu'il n'y a dans son jardin que des roses blanches. Un rossignol entend les larmes du jeune homme il interroge les rosiers pour savoir si l'un d'eux ne pourrait laisser fleurir une rose rouge. Un rosier répond que le seul moyen pour que ses roses deviennent rouges est qu'il puisse les colorer avec le sang de l'oiseau. À la nuit tombée, le rossignol présente son cœur devant l'épine du rosier et commence à chanter en enfonçant l'épine pour que le rosier se colore de son sang. Le lendemain, lorsque l'étudiant ouvre ses volets, il n'en croit pas ses yeux : une magnifique rose rouge a fleuri au milieu de son jardin.

ll se précipite pour la cueillir sans prêter attention au rossignol qui gît au pied du rosier. ll va trouver la princesse qui lui répond que finalement le fils d'un riche marchand lui a offert des bijoux. Elle n'a plus besoin de sa rose et, de toutes les manières, elle n'a jamais eu l'intention de danser avec un simple étudiant. En rentrant chez lui, ne sachant plus que faire de sa rose, le jeune homme la laisse tomber sur la chaussée. Elle ne tarde pas à être écrasée par une charrette avant de rejoindre le caniveau.

Oscar Wilde, « le rossignol et la rose », in le prince heureux et autres contes, Gallimard, 2010






18 février 2016




Le moment est venu :

Virez de bord,

désarçonnez votre cœur,

qu’il fasse la culbute,

prenez une autre nourriture

et revenez vers moi…

 

Jetez vos apparences,

elles ne trompent personne :

le fard a-t-il jamais caché les rides ?

Et puis, vous êtes beaux

tels que vous êtes, je le sais,

car je vous connais depuis l’origine…

 

Venez en ma présence

et je vous prendrai

tout contre ma joue,

et vous et moi, on sera liés

avec des liens d’amour.

Mais comment le saurez-vous

si vous ne venez pas vers moi ?

 

Anonyme






29 janvier 2016

 Pourquoi les oies
   volent en V ?
 


Avez-vous déjà contemplé le spectacle étonnant des oies dans le ciel ? Elles dessinent ensemble comme une pointe, et semblent ne faire qu'un tant leurs mouvements sont harmonieux. Mais leur façon de voler en V dépasse largement le cadre de l'esthétique.

Quand chaque oiseau bat des ailes, cela crée un mouvement ascensionnel pour l'oiseau qui le suit immédiatement. Ainsi, en volant en formation en V, toute la volée a au moins 70 pour cent de capacité de vol de plus que si chaque oiseau volait seul ! Si l’oie sort de la formation, elle ressent soudain la fatigue et la résistance des vents en essayant de voler seule. Très vite, elle reprend sa place dans la formation pour tirer avantage de la puissance d'élévation que lui communique l’oiseau devant elle !

Lorsque l'oie qui est en tête est fatiguée, elle se place à l’arrière de la formation et une autre prend sa place à l’avant. Les oies qui sont derrière poussent des cris pour encourager celles qui sont devant à maintenir leur vitesse.

Les oies font aussi preuve d'un remarquable sens de l'équipe. Si une oie est malade ou blessée par un coup de feu et qu'elle tombe hors de la formation, une ou deux autres descendent avec elle et la suivent pour lui apporter aide et protection. Elles restent avec l’oie tombée jusqu'à ce que cette dernière soit à nouveau capable de voler, ou qu'elle meure. Ce n'est qu'alors qu'elles s'élancent vers leur formation ou en rejoignent une autre, pour rattraper leur groupe.

De la même manière, les hommes qui vont dans la même direction ou qui partagent un même objectif atteignent beaucoup plus vite et plus facilement leur but parce qu'ils sont portés par leurs efforts mutuels. Si nous avons autant de bon sens qu'une oie, nous nous soutiendrons les uns les autres quand le danger menace ou quand les difficultés surgissent !

Soutenons-nous les uns les autres et bénéficions chacun du courant ascendant créé par nos frères !” Nous ne sommes pas censés voler en solitaire. “L'œil ne peut pas dire à la main : je n'ai pas besoin de toi ; ni la tête dire aux pieds : je n'ai pas besoin de vous...” (1 Corinthiens 12.21).

Allons plus loin Ensemble !




3 janvier 2016 -   Prière pour ce début d’année :

 

Père,

Tu es mon espérance, mon espoir dans la vie.

Quand je regarde en arrière,

quand je fais le compte de mes jours,

je mesure à quel point

tu es important pour moi.

Tu as toujours été là,

dans les moments difficiles

comme dans les moments de joies.

 

Père,

Quand je fais le compte de mes jours,

je réalise aussi à quel point

je suis tenté de chercher ailleurs qu’en toi

la source de mon espoir.

Il est si tentant de se fier dans les projets

de ce monde, dans les rêve de réussite,

dans l’affection de mes proches ;

 

Père,

je sais que dans l’avenir,

je traverserai encore de nombreuse épreuves.

Je te supplie alors

d’être le Seigneur en qui j’espère.

Même si je suis tenté de lâcher ta main,

je t’en prie ne lâche pas la mienne.

 

Esaïe 25,9 :

et ce jour-là, on dira :

c’est Lui, notre Dieu.

nous comptions sur Lui, et Il nous a sauvés.

Oui, c’est dans le Seigneur

que nous avions mis notre espoir.

Dansons de joie, réjouissons-nous :

Il nous a sauvés !

 

tiré de « Prières pour les jours d’hiver » Pierre-Yves Zwahlen editions LLB

http://editions-llb.fr/index.html

 





19 Décembre 2015

Rêve de Noël


poème de Débora PERRAUD

Pour cette veillée de la Nativité, pour cette nuit,

Chaque maisonnée, chaque foyer unit se réunit.

Tout le monde s'embrasse, tous s'aiment et s'émerveillent.

Tout le monde rit, tous se pardonnent, ce soir c'est noël...


Pour cette nuit qui approche, moment de célébration,

De sourires, de cadeaux, d'instants riches en émotion,

Tous préparent l'événement pour un parfait réveillon

En peaufinant chaque détail jusqu'à être tatillon.


Tout autour d'un bon repas et d'une table bien dressée,

Tout le monde oublie les malheurs passés pendant cette année.

Chacun se régale, chacun festoie, exprime sa joie.

Chaque ami est là, le bonheur est roi, oui noël c'est ça !


Toutes les maisons respirent la chaleur

Qui émane du profond de chaque coeur.

Pour cette nuit, le bonheur paraît sans fin,

Rien ne semble pouvoir assombrir demain.


Mais, est-ce seulement cela noël ?

Non !! Ce jour cache une vérité bien plus belle !

Pour toute l'humanité, l'espoir naissait !

Pour chacun de nous, le soleil se levait !


Cette nuit étoilée voit la naissance du Sauveur

Nuit pleine d'espoir, si chère à mon coeur.

Jésus était enfin là pour restaurer et secourir !

Noël, ce grand jour, cette nuit, c'est mon plus beau souvenir !










25 Novembre 2015






Le peuple qui marche dans
la nuit voit une grande lumière.


Pour ceux qui vivent dans le pays de l'obscurité,
 une lumière se met à briller.


Esaïe 9.1



Dans ce monde qui manque d'espérance, voici ma prière...



Père,

Dans notre monde où l'obscurité a droit de cité,

Dans notre société où les ténèbres ont gagné

Et dans nos coeurs atteints de cécité.

Fais naître ta lumière !


Pour mes amis qui marchent dans la nuit,

Pour l'inconnu, perdu et sans appui,

Pour les enfants que personne ne conduit.

Fais naître ta lumière !


Pour nous qui avons peur de poursuivre le chemin,

Pour nous qui ne savons plus espérer pour demain,

Pour nous qui n'osons plus aimer notre prochain.

Fais naître ta lumière !












10 Novembre 2015

 
 Pourquoi demander à Dieu la guérison ? 


Pourquoi l’Eglise prie pour les malades ?  


Pourquoi demander à Dieu la guérison ?


Parce que la Bible nous dit que Dieu n'est pas indifférent aux souffrances de son peuple. Il dit à Moïse : Exode 3 "J'ai vu la misère de mon peuple en Égypte. Je l'ai entendu crier. Oui, je connais ses souffrances. Je suis donc descendu pour le délivrer."

La Bible nous révèle un Dieu de Compassion, qui aime, entend, ne regarde pas simplement, Il agit. La Bible affirme que Dieu guérit : on le voit lors de la venue de Jésus :

- il annonce la bonne nouvelle de « l’Evangile » : le pardon qui nous est accordé, bonne nouvelle de l’Amour que Dieu nous porte journellement.

- Il confirme cette annonce par des actes de puissances. Il montre par des signes et des miracles qu’il est le Souverain, le Maitre, Il guérit des malades, change de l’eau en vin, il marche sur l’eau, multiplie les pains, il apaise la tempête. Tous ses signes démontrent son autorité. Il y a en même temps l’annonce de la bonne nouvelle à travers des guérisons et des libérations en chassant des démons. On dénombre 41 récits de guérisons dans les Evangiles.

- Il remarque les personnes souffrantes et va vers elles, comme l’aveugle né (Jean 9 : "En passant, il vit un homme aveugle de naissance…") et Jésus accueille les personnes qui lui sont amenées, comme le paralytique passé par le toit.

Jésus accomplira des guérisons physiques mais aussi des guérisons-libérations : des délivrances. Il sera confronté à des mauvais esprits qui empêchent des personnes à recevoir le pardon, d’être libre de leur décision, de suivre Jésus et de l’aimer. Et de nos jours nous avons que de plus en plus de personnes qui se tournent vers les pratiques occultes et en ont besoin.

Mais la plus grande des guérisons proposées par Jésus est la vie éternelle. Renaitre à la vie avec Dieu « C’est pourquoi, à nous qui étions morts à cause de nos fautes, il nous a donné la vie avec le Christ. Oui, vous êtes sauvés grâce à la bonté de Dieu » éphésiens 2.5. Etre sauvé, se convertir, accepter Jésus dans sa vie, avoir une relation spirituelle avec Dieu... sont autant de termes qui recouvrent une même réalité : je permets à la vie de Dieu d’entrer en moi. L’être humain reconnaît son état de pécheur, de séparation d’avec Dieu, il demande pardon et accepte de recevoir l’amour de Christ qui vient le sauver. Dans cet acte de conversion, Dieu établit une relation vivante avec chacun. 

C’est ici la 1ère et la plus grande importante guérison que Dieu puisse nous accorder. Cette guérison dure pour l’éternité, parce qu’elle est la porte d’entrée pour la vie éternelle dans la présence de Jésus. Toutes les autres guérisons physiques, libérations, n’ont de sens que si cette 1ère guérison, le salut, est accomplie.
J’ai eu l’occasion de rencontrer des personnes qui m’ont affirmé qu’être en paix avec Dieu, aimé de Lui, se savoir pardonné était plus important que leurs guérisons physiques.


Pourquoi l'église prie pour les malades ?

Par obéissance à l’ordre de Jésus :

Marc 16.15 : Puis il leur dit : "Allez dans le monde entier annoncer la Bonne Nouvelle à tous les êtres humains. Celui qui croira et sera baptisé sera sauvé ; mais celui qui ne croira pas sera condamné. Et voici à quels signes on pourra reconnaître ceux qui auront cru : ils chasseront des esprits mauvais en mon nom ; ils parleront des langues nouvelles ; s'ils prennent des serpents dans leurs mains ou boivent du poison, il ne leur arrivera aucun mal ; ils poseront les mains sur les malades et ceux-ci seront guéris."

Luc 9.1 : Jésus réunit les douze apôtres. Il leur donne la force et le pouvoir de chasser tous les esprits mauvais et de guérir les maladies. Ensuite, il les envoie annoncer le Royaume de Dieu et guérir les malades.

Mattieu 28.19 : "Allez donc auprès des gens de toutes les nations et faites d'eux mes disciples ; baptisez-les au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et enseignez-leur à pratiquer tout ce que je vous ai commandé."                               

Nous prions pour les malades par amour et compassion: parce qu’en présence de ceux qui souffre il est normal de les aider et de faire beaucoup …

Nous prions avec la communauté réunie dans la confiance, la compassion et la disponibilité sans limites de ce que Dieu veut donner : Dieu est Souverain. Il peut y avoir des guérisons médicalement inexplicables et des guérisons plus intérieures (paix, consolation, pardon, retrouver un sens à sa vie).

Nous ne sommes pas des guérisseurs, nous en revendiquons aucun pouvoir de guérison, ce n’est pas nous qui guérissons : nous ne sommes que porteurs du message à la suite de Jésus.

La guérison n’est pas une fin en soi : demander la guérison ne vient pas de ce qu’on recherche du merveilleux ou du spectaculaire…mais nous sommes là disposés à accueillir des signes qui montrent que Jésus ressuscité sauve aujourd’hui encore par son Esprit.

La prière pour les malades n’exclut pas la guérison au travers des médicaments et des traitements, au contraire, on peut remercier et prier pour les chercheurs et le corps médical. Ils sont des instruments de la guérison divine.

- La guérison prend parfois beaucoup de temps, et cela reste un mystère,algré nos prières et notre foi, certains ont beaucoup de peine à guérir. Ils ont donc d'autant plus besoin d'un accompagnement et d'une communauté vivante pour persévérer.

- Tous ne sont pas guéris : la souffrance demeure et sera même portée jusqu’à la fin de la vie. Dans ces situations douloureuses il n’y a que la relation entre le malade et Dieu qui permettra au malade d’accepter de porter sa souffrance.



Alors, quels que soient vos besoins, vos souffrances, venez, comme dira Jésus !












10 Octobre 2015

THOMAS EDISON









En 2e année Thomas Edison est rentré de l'école avec une lettre pour sa mère. Il lui a dit :

 "Mon professeur a demandé que je donne cette lettre uniquement à ma mère".

Alors sa mère ouvre la lettre et avec les yeux pleins de larmes elle la lit fort à son fils :

"Votre fils est un GENIE. Cette école est trop petite pour lui et nous n'avons pas assez de bons professeurs pour lui enseigner. Veuillez lui enseigner vous-même."

Beaucoup, beaucoup d'années plus tard... La mère d'Edison est décédée et il était connu comme l'un des plus grands inventeurs de son siècle. Alors qu'il fouillait dans des vieux souvenirs de famille il trouva une lettre pliée dans une boîte de sa mère. La lettre disait :

"Votre fils est pourri. Il est déficient. On détecte qu'il possède une maladie mentale. On n'autorise pas qu'il revienne à l'école.

Edison a pleuré pendant des heures et il a ajouté ceci dans son journal :

"Thomas Edison était un enfant pourri et déficient, qui grâce à une mère héroïque est devenu le génie du siècle."










27 Août 2015





L'HORLOGE QUI FIT UNE DEPRESSION


Avez-vous entendu parler de l'horloge qui fit une dépression ?

Un jour, une horloge commença à penser à combien de fois elle devrait “ tictaquer” pendant l'année.

En calculant à partir de deux tic-tac par seconde, 120 par minute, 7 200 fois par heure, 172 800 par jour et 1 209 600 chaque semaine, l'horloge se rendit subitement compte qu'elle devrait “tictaquer” près de 63 millions de fois pendant les 12 prochains mois.


Plus elle y pensait, plus elle devenait anxieuse.
 
En fin de compte, l'horloge devint tellement affolée qu'elle fit une dépression.

Confiant son problème à un psychiatre, l'horloge se plaignit qu'elle n'avait pas la force de “tictaquer” si souvent.

Le médecin lui répliqua: “Mais combien de tic-tac devez-vous produire à la fois?”

Et l'horloge répondit: “Seulement un”.

“Eh bien, contentez-vous de faire un tic-tac à la fois et ne vous inquiétez pas du prochain, lui conseilla-t-il. Vous vous porterez bien, j'en suis certain”.


C'est exactement ce que fit l'horloge, et comme toute bonne histoire a une bonne fin, elle “tictaqua” toujours joyeusement à partir de ce jour.



Avez-vous un problème qui vous semble insoluble, qui vous tient éveillé(e) la nuit ? Portez-vous un fardeau depuis longtemps qui semble trop lourd pour vous? L'avenir vous semble-t-il sombre, angoissant ?

Alors donnez votre fardeau au Seigneur et surtout ne le reprenez pas. Demandez-lui de vous aider seulement pour la journée d'aujourd'hui. Apprenez à lui faire confiance en marchant chaque jour avec Lui.


Comme Jésus a dit: “Ne vous inquiétez pas du lendemain, car le lendemain aura soin de lui-même.” Matthieu 6:34. Contentez-vous de faire un tic-tac à la fois.

Une des meilleure chose au sujet de l'avenir, c'est qu'il se présente un jour à la fois.

Alors : "Ne vous inquiétez de rien, mais, en toutes choses, exposez vos requêtes à Dieu par des prières et des supplications avec des actions de grâces ; et la paix de Dieu qui surpasse toute intelligence, gardera vos coeurs et vos pensées dans le Christ Jésus. Philippiens 4.6-7









16 Juin 2015



COMME UN PHARE





Sans ta lumière, Seigneur, que ferions-nous dans ce monde ?

Perdus au large, dans le brouillard, au gré des vents.

Sans ta lumière, Seigneur, où irions-nous dans ce monde ?

La mer est immense, sans ta présence, que ferions-nous ?



Comme un phare dans la nuit, tu brilles sur tes enfants,

Tu nous guides vers le port, au coeur de ton amour.

Comme un phare dans la nuit, tu brilles sur tes enfants,

Tu nous guides vers le port, au coeur de ton amour.



Sans ta lumière, Seigneur, que serions-nous dans ce monde ?

En perdition, sans direction, cherchant la voie.

Sans ta lumière, Seigneur, où irions-nous dans ce monde ?

Que décider ? Qui écouter ? Que ferions nous ?




Comme un phare dans la nuit, tu brilles sur tes enfants,

Tu nous guides vers le port, au coeur de ton amour.

Comme un phare dans la nuit, tu brilles sur tes enfants,

Tu nous guides vers le port, au coeur de ton amour.



Magnifiques paroles d'un chant écrit et interprété par David Durham, artiste chrétien !

Mais pourquoi ce chant ?

Alors que je priais pour ce monde et tous les problèmes qui m'entourent me venait à l'esprit ces paroles : "Jésus est la réponse à ce monde d'aujourd'hui".

Oui Jésus est la seule réponse à nos manques d'amour, nos angoisses, nos questions, notre quête de vérité alors que tant de mensonges nous entourent, notre désir d'un monde meilleur.

Alors je voudrais vous laisser les paroles de ce chant ! Qu'elles soient pour vous un encouragement à trouver auprès de Lui tout ce dont vous avez besoin et que vous recherchez depuis longtemps.

Bonne route avec Celui qui EST le Chemin, la Vérité et la Vie !

Bonnes vacances !












16 Juin 2015


LA PLUS BELLE LETTRE D'AMOUR


Mon enfant,

Je regarde jusqu’au fond de ton cœur et je sais tout de toi. (Psaume 139.1)
Je sais quand tu t’assieds et quand tu te lèves. (Psaume 139.2)
Je te vois quand tu marches et quand tu te couches. Je connais parfaitement toutes tes voies. (Psaume 139.3)
Même les cheveux de ta tête sont comptés. (Matthieu 10.29-31)
Tu as été créé à mon image. (Genèse 1.27)
Je suis le mouvement, la vie et l’être. (Actes 17.28)
Je te connaissais même avant que tu sois conçu. (Jérémie 1.4-5)
Je t’ai choisi au moment de la création. (Ephésiens 1.11-12)
Tu n’étais pas une erreur. (Psaume 139.15)
Tous tes jours sont écrits dans mon livre. (Psaume 139.16)
Je détermine la durée des temps et les bornes de tes demeures. (Actes 17.26)

J’ai fait de toi une créature merveilleuse. (Psaume 139.14)
Je t’ai tissé dans le ventre de ta mère. (Psaume 139.13)

C’est moi qui t’ai fait sortir du sein de ta mère. (Psaume 71.6)
Mon image a été déformée par ceux qui ne me connaissent pas. (Jean 8.41-44)
Je ne me suis pas éloigné, ni fâché car je suis l’expression parfaite de l’amour. (1 Jean 4.16)
C’est mon amour de Père que je répands sur toi. (1 Jean 3.1)

Parce que tu es mon enfant et que je suis ton Père. (1 Jean 3.1)
Je t’offre plus que ton père terrestre ne pourrait jamais te donner. (Matthieu 7.11)
Car je suis le Père parfait. (Matthieu 5.48)

Toute grâce que tu reçois vient de ma main. (Jacques 1.17)
Car je suis celui qui pourvoit à tous tes besoins. (Matthieu 6.31-33)
Mon plan pour ton avenir est toujours rempli d’espérance. (Jérémie 29.11)
Parce que je t’aime d’un amour éternel. (Jérémie 31.3)
Mes pensées vers toi sont plus nombreuses que les grains de sables. (Psaume 139.17-18)
Je me réjouis de tes louanges et de ton adoration. (Sophonie 3.17)
Je n’arrêterai jamais de te bénir. (Jérémie 32.40)
Tu fais parti du peuple que j’ai choisi. (Exode 19.5)

Je désire te donner mon pays et tout ce qui s’y trouve. (Jérémie 32.41)

Il est en mon pouvoir de te montrer de grandes et merveilleuses choses. (Jérémie 33.3)
Si tu me cherches de tout ton cœur tu me trouveras. (Deutéronome 4.29)
Trouve ta joie en moi et je te donnerai ce que ton cœur désire. (Psaume 37.4)
Car c’est moi qui t’ai donné ces désirs de me plaire. (Philippiens 2.13)

Je suis capable de faire plus pour toi que tu ne pourrais probablement l’imaginer. (Ephésiens 3.20)
Car je suis ta plus grande source d’encouragement. (2 Thessaloniciens 2.16-17)

Je suis aussi le Père qui te console de toutes tes peines. (2 Corinthiens 1.3-4)
Quand tu cries à moi, je suis près de toi et je te délivre de toutes tes détresses. (Psaume 34.18)
Comme un berger porte un agneau, je te porte sur mon cœur. (Esaïe 40.11)
J’effacerai toute larme de tes yeux. (Apocalypse 21.3-4)
Et je porterai toute la douleur que tu as subie sur cette terre. (Apocalypse 21.4)

Je suis ton père et je t’aime de la même façon que j’aime mon fils Jésus. (Jean 17.23)
Car mon amour pour toi se révèle en Jésus. (Jean 17.26)
Il est la représentation exacte de mon être (Hébreux 1.3)
Et il est venu démontrer que je suis pour toi, pas contre toi. (Romains 8.31)
Et te dire que je ne compte plus tes péchés. (2 Corinthiens 5.18-19)

Jésus est mort pour que toi et moi puissions être réconciliés. (2 Corinthiens 5.18-19)
Sa mort est l’expression suprême de mon amour pour toi. (1 Jean 4.10)
J’ai renoncé à tout ce que j’aime pour gagner ton amour. (Romains 8.32)

Si tu acceptes mon fils Jésus, tu me reçois. (1 Jean 2.23)
Et rien ne te séparera de mon amour. (Romains 8.38-39)
Dans ma maison au ciel, il y a tant de joie pour un pécheur qui change de vie. (Luc 15.7)
J’ai toujours été le Père et serai toujours ton Père. (Ephésiens 3.14-15)
Ma question est : Veux-tu être mon enfant ? (Jean 1.12-13)

Je t’attends. (Luc 15.11-32)


   
                                   
 



A moins que ...

Croire en Dieu c'est absurde.A moins que ...

Posted by ICF Neuchâtel on mercredi 14 janvier 2015








29 Mai 2015










12 Mai 2015

Et que faites-vous avec votre amertume ?

 

Ephésiens 4 :  31 Chassez loin de vous tout sentiment amer, toute irritation, toute colère, ainsi que les cris et les insultes. Abstenez-vous de toute forme de méchanceté. Soyez bons et pleins d'affection les uns pour les autres ; pardonnez-vous réciproquement, comme Dieu vous a pardonné par le Christ.

 

Un homme vient de se faire mordre par un serpent ; il est transporté d’urgence à l’hôpital. Il demande alors au médecin : « est-ce que ma vie est en danger ?». Il répond : « votre morsure ne vous tuera pas, par contre le poison risque de le faire. »

 

Les morsures sont nombreuses. La société actuelle nous offre bien des raisons d’être amer : l’enrichissement des riches, le chômage, les salaires humiliants, les magouilles, l’esclavage moderne, les promesses non tenues …Ces souffrances souvent imméritées engendrent la soif de vengeance.

Les morsures que les autres nous ont infligés sont douloureuses mais ne sont pas mortelle. Par contre, la manière de réagir face à ces morsures risque de nous détruire peu à peu. L’amertume est un venin sournois capable d’abord d’empoisonner notre esprit avant de s’attaquer à nos relations.

L’amertume est comme une plante vivante, avec des racines et des rejetons tels la méchanceté, la haine, la rancune, le mécontentement, l’esprit critique, les querelles et les divisions. Cette plante est vivante et si la situation n’est pas réglée, elle se développe et fait des petits ! Cela donne entre autre des chrétiens amers qui en plus sont empêchés d’apprécier le futur que Dieu veut leur donner.

 

Dieu dit : « chassez loin de vous tout sentiment amer, toute irritation, toute colère … ». Comment vivre cela ? La solution est proposée par Jésus ; elle est très pratique :

Pardonner : Un jour Pierre demanda à Jésus : « Seigneur, quand mon frère me fait du mal, je devrai lui pardonner combien de fois ? Jusqu'à 7 fois ? » Jésus lui répond : « Je ne te dis pas jusqu'à 7 fois, mais jusqu'à 70 fois 7 fois. ».

Le pardon n’est pas basé sur une émotion passagère, mais sur un acte de votre volonté. N’attendez pas de “sentir” que vous pouvez pardonner ; prenez la résolution aujourd’hui de pardonner à celui qui a vous a blessé. Lorsque vous le ferez l’Esprit de Dieu apaisera vos émotions et vous aidera à surmonter le désir de vengeance qui risquerait de naître en vous. Jésus a dit : “Heureux ceux qui sont compatissants, car ils obtiendront compassion !” Matthieu 5.7

Pourquoi ne pas faire œuvre de compassion envers les autres puisque vous-mêmes êtes pardonnés par ce Dieu d’amour ?

 

 

Une question pour vous :

            Allez-vous laisser l'amertume gagner votre cœur ?

            Ou allez-vous faire miséricorde à celui qui vous a blessé et lui pardonner ?

 

Prière


Seigneur, Tu as porté sur la Croix, non seulement nos maladies, mais aussi les souffrances de l’injustice, toi le Juste exécuté comme un malfaiteur.

Nous te demandons de nous accorder, à nous aussi, par ton Esprit, cette grâce de pouvoir pardonner à ceux qui nous ont blessés et poussés à la révolte. Nous savons aussi que certaines de nos situations difficiles ne sont pas imputables qu’aux autres, et nous demandons que tu répandes en nous une lucidité de repentance, d’amour  et de bienveillance. Amen

 

 





14 Avril 2015

Bénédiction de Pâques

 

Le Christ est ressuscité.

Il marche à tes côtés.

Il partage tes chemins.

Il pose ses pas dans les tiens.

Que la lumière du Ressuscité

Eclaire ton présent et ton passé !

Que le souffle du Ressuscité

Rythme le temps de ta journée !

Que la vie du Ressuscité

Inspire tes rencontres et tes projets !

Le Seigneur ressuscite ton labeur et ton repos.

Il te bénit et te donne la paix.

 

Antoine Nouis   « La galette et la cruche », tome 3, 2002









27 Mars 2015


L'humilité de Dieu



La véritable humilité

 

C'est l'histoire d'un homme, Walter, qui se fit embaucher dans la plus grande entreprise du monde. Le directeur du personnel lui déclara qu'il devait commencer tout en bas de l'échelle et gravir les échelons successifs.

Aussi commença t-il par trier du courrier. Walter aimait bien son travail, mais rêvait souvent du jour où il serait cadre, président où peut-être même PDG de l'entreprise.!

Un jour ne triant son courrier, Walter vit un cafard dans un coin de la pièce. Au moment où il allait l'écraser, il entendit une toute petite voix qui criait : ne me tue pas ! Je m'appelle Milton le Cafard, et si tu m'épargnes, j'exaucerai tous tes souhaits! Walter trouva le marché avantageux et il lui accorda la vie sauve.

 

Son premier voeux fut de quitter la salle du courrier pour devenir vice-président et Milton l'exauça. Et cela continua jusqu'à ce que Walter se retrouve PDG de la plus grande entreprise du monde avec un bureau au dernier étage du plus grand building de la terre. Tout le monde lui manifestait beaucoup d'égards, et Walter était enchanté. Il se disait souvent : c'est moi Walter, le grand Walter Personne n'est plus important que moi!

Puis un jour Walter entendit des pas sur le toit. Il sortit et vit un petit garçon qui priait : „Est-ce que tu pris Walter ?“ demanda t-il ? Après tout, il était le PDG de la plus grosse entreprise du monde! Mais le petit garçon répliqua : „oh non je prie Dieu“

 

Perturbé par cette réponse inattendue, il retourna à son bureau et dit à Milton le Cafard : "j'ai un autre souhait: je veux être comme Dieu!“ et Milton exauça le souhait de Walter. Le lendemain, Walter se retrouva en train de trier le courrier“


R. KOPP pasteur









27 Janvier 2015


LA MAISON AUX FENETRES





En regardant le dessin d'une petite fille, je suis resté perplexe : une maison où il y a seulement des fenêtres ? Quand je lui demandais pourquoi elle avait intitulé son dessin la maison aux fenêtres, sa réponse m'a énormément touché  : "Car si les portes se ferment, le Seigneur ouvre toujours une fenêtre !"

Ces propos viennent d'une petite fille de 10 ans, sa foi en la providence de Dieu dans sa vie et celle de sa maman et de sa sœur me touchent énormément, car à son âge elle est certaine que le Seigneur lui donnera toujours une solution dans toutes les circonstances de sa vie. Cette petite fille a beaucoup souffert pour son âge, le divorce de ses parents, des relations plus que mauvaises entre eux depuis la séparation, les mensonges, des plaintes injustifiées, des propos dévalorisants, etc. Pas facile à cet âge-là de voir son père donner de l'affection aux enfants qu'il a eus avec sa nouvelle compagne. Malgré tout elle est confiante, elle croit dans ce Dieu qui l'aime.

Avons-nous avec Dieu ce cœur d'enfant prêt à croire qu'Il peut nous délivrer, nous aider en toutes circonstances dans nos vies ?

Combien de fois avons-nous douté des promesses de notre Dieu ? Nous voulons résoudre nos problèmes en comptant sur nos forces, notre intelligence, et en faisant ainsi, nous n'avons pas laissé à l'Éternel l'opportunité de nous surprendre encore par Sa grâce envers nous. Nous voulons toujours trouver une porte de sortie à nos épreuves, et nous tournons en rond, car parfois il n'y en a pas, et nous ne prenons même pas le temps de lever les yeux vers le ciel.

Nos regards sont centrés sur cette porte fermée ! Pourtant il suffirait de regarder vers le haut, et nous verrions la fenêtre que notre Dieu a ouverte pour nous, ainsi nous pourrions prendre notre envol comme l'aigle et laisser derrière nous tous ces problèmes qui nous empêchent de voir le ciel bleu que l'Éternel a fait.

« Tu m'as promis Seigneur d'être avec moi et ma famille pour toujours, mais rien ne va plus, mes enfants sont fâchés contre moi, mon travail est dur, mon conjoint parle de séparation… », lui dis-tu en pleurant. Tu demandes son aide, tu déposes tes fardeaux, tu fais bien, mais en partant, tu les reprends et te voilà reparti, chargé et tu te courbes sous leur poids.

Voilà la différence entre cette petite fille et nous adultes, elle a compris que Dieu lui-même se charge de ses soucis, de sa vie, c'est pour cela que cette maison aux fenêtres nous donne une véritable leçon de confiance dans notre Père qui est aux cieux.

Apprends à lâcher tes fardeaux à Dieu et ne les reprends plus, refuses de résoudre toi-même tous tes problèmes, aie un cœur d'enfant, et tu verras comment Le Seigneur ouvrira pour toi des fenêtres là ou tu crois qu'il n'y a plus d'issues.





Laissez venir à moi les petits enfants, et ne les en empêchez pas; car le royaume de Dieu est pour ceux qui leur ressemblent. Luc 18.16







01 Janvier 2015




MARCHE EN SA PRESENCE EN 2015 !



Il est de coutume, lorsqu'une année se termine et que l'autre commence, d'envoyer nos meilleurs voeux aux personnes qui nous entourent. C'est l'occasion aussi de prendre de bonnes résolutions pour l'année à venir et ceci avec la ferme conviction que l'on va s'y tenir !

Mais les jours passent et d'une certaine façon nos bonnes résolutions avec.....Tout ceci est éphémère, même si nous sommes plein de bonne volonté. Mais quand les épreuves de la vie viennent, vers quoi allons-nous nous tourner ? Qu'est-ce qui va nous aider à tenir ferme ?

C'est pourquoi en cette nouvelle année l'essentiel reste : Dieu nous aime !

Forts de cet amour qu'Il nous porte et des promesses qui l'accompagnent, nous pourrons relever la tête tout au long de cette année :

Dieu est à nos côtés :
« Et voici, je suis moi-même avec vous chaque jour…» Mathieu 28.20
« Ne crains rien, car je suis avec toi » Esaïe 43.5

Dieu nous garde :
« L'Eternel est celui qui te garde, l'Eternel est ton ombre à ta main droite » Psaume 121.5

Dieu nous donne de l'espérance :
« Fortifiez-vous et que votre coeur s'affermisse, vous tous qui espérez en l'Eternel » Psaume 31.25

Dieu nous éclaire :
« Ta parole est une lampe à mes pieds et une lumière sur mon sentier » Psaume 119.105

Dieu bénit notre famille :
« Je répandrais ma bénédiction sur vos enfants » Esaïe 44.3

Dieu donne la force :
« Je puis tout par Christ qui me fortifie » Philipiens 4.13

Dieu est fidèle :
« Oui, j'en ai l'absolue certitude : ni la mort, ni la vie, ni les anges, ni les dominations, ni le présent, ni l'avenir, ni les puissances, ni ce qui est en haut, ni ce qui est en bas, ni aucune autre créature, rien ne pourra nous arracher à l'amour que Dieu nous a témoigné en Jésus Christ notre Seigneur » Romains 8.38-39.


Avec ces quelques promesses, il y en a 366 dans la bible, une pour chaque jour, je vous souhaite à tous une année bénie dans la présence de notre Seigneur Jésus-Christ. Il guide chacun de vos pas et est pour vous un refuge facile à trouver à chaque moment de cette année nouvelle.











haut de page                                                                                                page accueil site