Articles intéressants




8 juillet  -  Revue protestante FAMILY 2014










10 mai 2016  -  Article de presse - Journal REFORME - www.reforme.net








pour télécharger ou imprimer cet article : cliquez ici





7 mai 2016  -  Unité des Eglises

Prions pour l’unité des Eglises :

Voici quelques propos tenus par le pape François qui demande très souvent la prière pour le ministère qu’il exerce.

 

            Le 2 avril 2015, le pape François a dit : « Jésus nous aime sans limites, toujours, jusqu’au bout. L’amour de Jésus pour nous n’a pas de limites… Il nous aime tous, au point de donner sa vie pour nous… L’amour de Jésus ne déçoit jamais, parce qu’il ne se lasse pas d’aimer, comme il ne se lasse pas de pardonner, il ne se lasse pas de nous embrasser ».

            Le 12 avril 2016, le pape François a dit : « La persécution, c’est le "pain quotidien de l’Église", sous deux formes : la persécution sanglante et une grande apostasie, une persécution "idéologique". Il existe des persécutions sanglantes – être jeté aux fauves, ou être victime d’une bombe à la sortie de la messe – et des "persécutions en gants blancs", des persécutions culturelles, celles qui te confinent dans un recoin de la société, qui en viennent à te faire perdre ton travail si tu n’adhères pas aux lois qui vont contre Dieu Créateur.

La persécution, je dirais, c’est le pain quotidien de l’Église. Jésus l’a dit. Les martyrs ne sont pas seulement ceux qui sont enterrés depuis le début du christianisme. Ce sont aussi des hommes et femmes de tous les jours : le jour de Pâques 2016 des chrétiens au Pakistan ont été martyrisés justement parce qu’ils fêtaient le Christ Ressuscité. Et ainsi l’histoire de l’Église avance avec ses martyrs.

Mais, il y a une autre persécution dont on ne parle pas tellement : une persécution «travestie de culture, travestie de modernité, travestie de progrès". C’est une persécution, je dirais un peu ironiquement, "éduquée". C’est quand l’homme est persécuté non pas pour avoir confessé le nom du Christ, mais pour avoir voulu manifester les valeurs du Fils de Dieu. C’est une persécution contre Dieu le Créateur, dans la personne de ses enfants ! Et ainsi nous voyons tous les jours que les puissances font des lois qui obligent à aller sur cette voie, et une nation qui ne suit pas ces lois modernes, ou au moins qui ne veut pas les avoir dans sa législation, en vient à être accusée, à être persécutée "poliment". C’est la persécution qui coupe à l’homme la liberté de l’objection de conscience, alors que Dieu nous fait libre de donner le témoignage du Père qui nous a créés, et du Christ qui nous a sauvés. Et cette persécution a aussi un chef. Le chef de la persécution polie, éduquée, Jésus l’a nommé le prince de ce monde. Et quand les puissances veulent imposer des attitudes, des lois contre la dignité des enfants de Dieu, ils persécutent ceux-ci et vont contre le Dieu Créateur, a répété le Souverain pontife. C’est la grande apostasie.

Ainsi la vie des chrétiens avance avec ces deux persécutions. Mais le Seigneur nous a promis de ne pas s’éloigner de nous : Soyez attentifs, soyez attentifs ! Ne tombez pas dans l’esprit du monde. Soyez attentifs ! Mais allez de l’avant ! Moi, Je serai avec vous ».

            Le 9 octobre 2015, le pape François a appelé chaque chrétien au discernement : être capable de discerner les situations, de voir clairement ce qui vient de Dieu et ce qui vient du Malin, et ne pas le laisser entrer. Discernement et vigilance, pour ne pas laisser entrer celui qui trompe, qui séduit, qui fascine. Le chrétien ne peut pas être tranquille, croire que tout va bien : il doit discerner les choses et bien regarder d’où elles viennent, quelle est leur racine. Ce n’est pas facile. Le Malin est caché, il vient avec ses amis très éduqués, il frappe à la porte, il demande la permission, il entre et cohabite avec cet homme, sa vie quotidienne, et, goutte à goutte, il donne ses instructions. En commentant le récit de l’Évangile du jour où le Christ chasse les démons, le pape a averti : le Malin est très patient. S’il a été chassé, il a de la patience, il attend pour revenir. Le diable convainc de faire les choses avec relativisme. La stratégie du Malin est simple : tranquilliser la conscience. Quand l’esprit mauvais réussit à anesthésier la conscience, on peut parler de sa vraie victoire, il devient le patron de cette conscience. L’homme essaie de se justifier sous prétexte que "tous, nous sommes pécheurs". Mais dans ce "tous" il n'y a "personne". "Tous, mais pas moi." Et ainsi se vit cette mondanité qui est fille de l’esprit mauvais. Demandons au Seigneur la grâce du discernement et de la vigilance.

 

Merci au Pasteur HELMINLINGER (Eglise Protestante Unie de France) d'avoir récolté ces paroles.

https://www.eglise-protestante-unie.fr/







3 janvier 2016




la suite de cet article sur le site de LA VIE :


Et une vidéo que nous avions publiée il y a tout juste un an :






20 juin 2015


Etats-Unis : fusillade meurtrière dans une église noire de Charleston





Avez-vous entendu les paroles des familles endeuillées par le massacre perpétré  à Charleston aux Etats-Unis ?

Je vous pardonne.
Vous avez pris quelque chose de moi qui étais si précieuse
Je ne pourrai jamais plus lui parler.
Je ne pourrai jamais plus la tenir encore.
Mais je vous pardonne.

Vous savez, je vous pardonne, ma famille vous pardonne.
Mais nous voudrions que vous saisissiez cette occasion de vous repentir.
Repentez-vous. Demandez pardon.
Donnez votre vie à la personne la plus importante… le Christ

Nous t’avons accueilli, mercredi soir, dans notre étude de bible avec les bras ouverts.
Tu as tué certaines des personnes les plus belles que je connaisse. Chaque fibre de mon corps me fait mal.
Mais…comme nous l’avons dit pendant le partage biblique, nous t’avons apprécié.
Puisse Dieu avoir compassion, pitié de toi.




I forgive you.
you took something very precious from me
I will never talk to her, ever again.
I will never be able to hold her again.
But I forgive you.
You know, I forgive you, my family forgives you.
But we would like you to take this opportunity to repent.
Repent. Confess.
Give your life to the one who matters the most…Christ
We welcomed you, Wednesday night, in our Bible study with open arms.
You have killed some of the most beautiful people that I know.
Every fiber in my body hurts.
but...as we say in Bible study we enjoyed you.
And may God have mercy on you.








02 mai 2015





Lire l'intégralité de l'article sur le site du PELERIN : cliquez ici